Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 23:03

"La femme ne peut naturellement pas être l'égale de l'homme" a déclaré le président turc, monsieur Recep Tayyip Erdogan. Venant d'un chef d'Etat qui refuse de reconnaitre le génocide arménien et qui s'obstine à nier l'existence des Kurdes, ce genre de déclaration n'étonne, hélas, même pas. Cette affirmation est bien sûr assise sur des fondements religieux et la place que l'Islam, selon lui, a définie pour les femmes et la maternité.

"Vous ne pouvez pas expliquer ça aux féministes parce qu'elles n'acceptent pas l'idée même de la maternité", a ajouté monsieur Recep Tayyip Erdogan.

L'obscurantisme de ces propos pourrait prêter à sourire s'ils n'émanaient pas du Président dont le parti occupe le pouvoir depuis 2002 et qui depuis, cherche à limiter le droit des femmes qui sont les premières victimes de sa politique. Faut-il rappeler l'assassinat à Paris le 9 janvier 2013 des trois militantes kurdes, Sakine Cansiz, Fidandogan et Leyla Saaylemez, crime dans lequel si la Turquie de monsieur Recep Tayyip Erdogan dément être impliquée, elle met bien peu d'empressement à collaborer pour que la Justice française puisse faire son travail.

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 15:30

J'ai découvert, avec étonnement, la chronique de Pierre-Louis Basse "surveiller et punir…" publiée dans l'Humanité ce 24 avril.

Le titre l'annonce, Pierre-Louis Basse fait appel à Michel Foucault, Gilles Deleuze, puis à La Boétie pour sa servitude volontaire. " La grande surveillance à tant de beaux jours devant elle" déclare-t-il. Mais que est l'objet de cette violente charge ? Vu les moyens employés l'on ne peut que penser à un danger majeur pour les libertés publiques, à côté duquel les écoutes de la NSA ne seraient que roupie de sansonnet.

En réalité, l'objet de l'ire de Pierre-Louis Basse est le mouvement Stop au harcèlement de rue[1] à cause duquel il faudrait "rayer de la carte du Tendre toutes les plus belles dragues du cinéma mondial." N'en déplaise à ce monsieur, pour moi, Tendre et harceleur seront à tout jamais incompatibles. Et a-t-il au moins lu, avant d'écrire cette diatribe, les déclarations de ce collectif dont une des membres expliquait dans une interview sur le site journal des femmes[2] "Nous tentons simplement de pointer du doigt la différence entre séduction et harcèlement " Cette distinction me semblait pourtant aisément accessible à un lecteur de Michel Foucault, et Gilles Deleuze. Enfin, je ne peux que déplorer de trouver un tel texte dans un journal qui se veut progressiste. L’Humanité a encore bien du chemin à faire.

[1] https://www.facebook.com/stopharcelementderue?fref=ts

[2] http://www.journaldesfemmes.com/societe/combats-de-femmes/stephanie-stop-harcelement-de-rue-stop-harcelement-de-rue-interview.shtml

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 09:33

L’Humanité a publié, le 15 février, un article sur la situation à Gao, dont le titre est «  Les islamistes pullulent à Gao. » Le choix du verbe pulluler est pour le moins surprenant. D'une part,  parce que la définition qu'en donne le dictionnaire de l'Académie française est sans équivoque : pulluler signifie « se multiplier en abondance et en peu de temps ; être en très grand nombre, grouiller (généralement en mauvaise part). » Et les exemples parlent d’eux même : « Le chiendent pullule. Les moustiques ont pullulé cette année. » D'autre part, parce qu’il renvoie à des slogans haineux qui visaient les juifs.

 

Le choix de ce vocabulaire participe à une déshumanisation, à la catégorisation en sous-espèce. Sous-espèce à la fois au sens biologique : « niveau intermédiaire immédiatement inférieur à l'espèce » et sous espèce au sens d'espèce inférieure. Et le fait que ces individus ne soient plus membres de l'espèce humaine justifie alors un traitement différent de celui accordé aux êtres humains, et Guantánamo se profile à l'horizon.

Le combat pour les droits humains ne souffre aucune exception quel que soit l'être humain concerné et quels que soient ses actes, il conserve son humanité de manière imprescriptible.

Il est regrettable que l'Humanité, qui sous-titre " le journal fondé par Jean Jaurès" s'autorise de tels dérapages.

 

 

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 21:59

Comment ne pas savoir que  Sandy a frappé la Côte est des Etats-Unis ? Les chaînes de télévision nous ont abreuvés d'images et de commentaires; les radios et journaux n'ont pas été en reste. Mais cette couverture médiatique me laisse perplexe.

La manière dont Le Monde, qui fut un quotidien de référence, a traité cette information est assez révélatrice. L’édition datée du 31 octobre titre "Sandy, ouragan historique", sur fond de photo du pont de Brooklyn, et précise en commentaire "L’énorme tempête a durement frappé la côte est des Etats-Unis et perturbe la campagne à huit jours de l’élection. Lire pages 2, 3 et 4"

En effet, une double page, photo à l'appui développe longuement ces informations. En page 2, une petite carte détaille la trajectoire de Sandy, et permet de constater qu’il est passé par  Cuba et Haïti

Enfin, en page 4, un dernier article "Une centaine de morts et des dégâts économiques chiffrés en milliards", avec pour sous-titre "Les pays des Caraïbes ont payé le plus lourd tribut humain au passage de l’ouragan." Cet article est illustré par une photo du New Jersey, qui comme chacun le sait n'est pas une île des Caraïbes. Et l'on apprend ainsi que Sandy aurait fait au moins 69 morts dans les Caraïbes, dont 50 à Haïti. Notons toutefois que les deux tiers de l'article sont quand même consacré aux Etats-Unis.

L'article précisant que le passage de Sandy avait eu lieu deux jours plus tôt, j'ai cherché d'autres informations dans les éditions précédentes.

Le Monde daté du 30 octobre titrait déjà " New York face à l’ouragan Sandy"

Et il faut remonter à l'édition datée du 27 octobre pour trouver, en page 6, un petit article indiquant que Sandy a fait 21 morts dans les Caraïbes, il est titré "L’ouragan meurtrier Sandy menace la Côte est des Etats-Unis."

 

La distorsion de traitement est criante. Diane Dufresne chantait "Quand ça se passe pas à Montréal ,On dirait que ça nous fait moins mal."

Peut-être que quand ce n'est pas un pays de l'OCDE, ça nous fait moins mal, d'autant plus que les dégâts et les pertes pour les assureurs aux Etats-Unis, se chiffrent à plusieurs milliards de dollars,  ce qui pourrait encore accentuer la crise financière. Les montants estimés sont supérieurs au PIB d'Haïti dont les populations subissent encore les séquelles du dernier tremblement de terre.

Peut-être est-ce tellement plus facile de filmer un ouragan aux Etats-Unis où les journalistes, les infrastructures sont en place que d'aller s'embourber à Haïti, et de conclure un article par une phrase d'une présentatrice de NY1 "La ville qui ne dort jamais reste éveillée par un cauchemar" plutôt que de faire un article sur ceux qui vivent un perpétuel cauchemar.

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 22:18

"En tant qu'élu de la République, je n’ai pas à contester des décisions de justice", a déclaré Harlem Désir, premier secrétaire par intérim du PS, même s'il a ajouté "J’ai été surpris par ce jugement, en tout cas, il ne peut pas y avoir de banalisation du viol ou des violences contre les femmes."

L'on ne peut qu'apprécier le respect de ce principe même si l'on a pu souvent constater que son application est pour le moins à géométrie variable. Mais le verdict de la cour d'assises de Créteil met en jeu d'autres principes tout aussi légitimes. Entre accusés relaxés et condamnations avec sursis, le message est clair pour les violeurs : le risque est minime.

Les lois protégeant les femmes sont non seulement longues à être votées, mais promptes à être annulées par le conseil constitutionnel, et mises en œuvre a minima. Et passer tout cela sous  silence est aussi une forme de complicité.

Il est temps de lutter efficacement contre les violences faites aux femmes. La répression ne sera pas le seul moyen d'action, l'éduction à un rôle fondamental à jouer.

 

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 12:21

Décidément, le mariage homosexuel déchaine les passions. Déjà, au mois de mai 2011, en commission des Lois de l'Assemblée nationale, la députée-maire de Montauban, Brigitte Barrèges s'était exclamée: "Et pourquoi pas des unions avec des animaux? Ou la polygamie?". Elle avait cru bon, ensuite, de préciser que c'était sur le "ton de la plaisanterie." L'on aurait préféré qu'elle s'abstienne de plaisanter sur un tel sujet.

 

Plus récemment, le président de la Conférence des évêques de France, André Vingt-Trois, a adressé une prière pour la France, à lire lors de la messe de l'Assomption. Cette lettre, au nom fleurant bon le régime de Vichy, est issue d'une ancienne tradition qui avait été quelque peu oubliée. Mais "compte tenu de la situation et des probables projets législatifs du gouvernement sur la famille, il me semble opportun de donner un signe national." a précisé André Vingt-Trois.

 

Comme cela ne suffisait pas, le maire du 8ème arrondissement de Paris, vient de publier, sur des deniers publics, un éditorial dans "Paris 8ème" ; il y déclare que « si le tabou immémorial du mariage hétérosexuel vient à sauter » rien ne s'opposera plus aux mariages consanguins, à la pédophilie, l'inceste. et pour être certain d'être bien compris il ajoute « dans une société qui n’a plus comme règle que l’hédonisme de chacun, les pires dérives sont non seulement possibles, mais certaines ».

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a, à son tour, décrit vendredi dernier, sur la radio RCF et la chaîne TLM.,  le mariage homosexuel comme « une rupture de société » aux conséquences innombrables : « Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l'interdiction de l'inceste tombera. »

 

Faudrait-il en conclure qu'en l'absence de mariage homosexuel la pédophilie n'existe pas ? L'Eglise catholique est hélas bien placée pour en connaître l'existence.

L'inculture, l'ignorance, le rejet de l'autre n'ont jamais mené qu'au pire. Auraient-ils si vite oublié les triangles roses; ces ardents défenseurs de l'Ordre moral ?

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 21:11

Lundi 26 Mars 2012, Nicolas Sarkozy était l'invité de France Info sans que l'on ne sache très bien si c'était le candidat président ou le président candidat, ni si l'intervention faisait partie de la campagne électorale ou si cette dernière était en suspend.

Nicolas Sarkozy qui a plusieurs fois déclaré ne vouloir céder à aucun amalgame a pu ainsi préciser sa pensée en déclarant " je rappelle que les amalgames n'ont aucun sens. Deux de nos soldats étaient musulmans, en tout cas d'apparence, comme l'on dit, la diversité visible."

Sans amalgame l'on pourrait donc déduire de l'apparence physique la religion, les Magrébins seraient donc musulmans, les Irlandais catholiques et les Grecs orthodoxes, la France pourrait alors retrouver sa place de fille ainée de l'Eglise, nous renvoyant ainsi au discours de Nicolas Sarkozy de 2007 au Palais de Latran.

Après le délit de faciès, la religion de facies ?

 

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 11:31

Le 25 novembre, l'Humanité consacre une page au thème du jour, les violences faites aux femmes, qui comprend notamment une interview de Natacha Henry qui déclare " Les futur(e)s journalistes doivent mieux choisir leur vocabulaire et décortiquer le continuum des violences : si un homme assassine son épouse ou son ex, il ne s'agit jamais d'amour."

Le 3 décembre, l'Humanité publie un article sur la dissolution de Noir Désir et la journaliste écrit : " ..  puis l'année suivante, jusqu'à la mort tragique de Marie Trintignant en août 2003 à Vilnius, en Lituanie. Bernard Cantat est incarcéré et condamné à huit ans de prison après un procès extrêmement médiatisé."

Et la demande de mieux choisir le vocabulaire résonne cruellement, aucune liaison entre cette "mort tragique" et la condamnation de Bernard Cantat. Pourtant Marie Trintignant n'est pas morte d'un tragique accident de circulation, ou d'une tragique maladie, et Bernard Cantat  est condamné par la justice lituanienne à huit ans d'emprisonnement sous la qualification de  "meurtre commis en cas d'intention indirecte indéterminée"

Encore un effort…

 

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:22

Rama Yade a présenté le 24 octobre une charte contre l'homophobie dans le sport. Ce texte inspiré de la charte contre l'homophobie dans le football du Paris Foot Gay est donc une des dernières actions de Rama Yade en tant que secrétaire d'Etat chargée des sports.

Cette charte est une excellente nouvelle, comme toutes les initiatives qui s'inscrivent dans la lutte contre toutes les discriminations dans le sport.  Il faut espérer que cette charte ne fera pas les frais du remaniement ministériel, et surtout qu'elle ne se limitera pas à des cérémonies officielles de signature mais sera suivie d'effets concrets à tous les niveaux de pratique sportive. De la même façon, l'on ne peut que se féliciter de la signature de la charte contre l'homophobie dans le foot par Louis Nicollin, président du club de Montpellier, en espérant qu'il mettra autant d'énergie pour faire appliquer cette charte qu'il a pu en mettre dans ses trop nombreux dérapages verbaux.

 

Toutes ces avancées dans le domaine du sport vont indiscutablement dans le bon sens. Mais d'autres secteurs sont tout aussi concernés par la lutte contre les discriminations et singulièrement contre l'homophobie.

J'ai participé aux manifestations contre la réforme des retraites. Lors d'une, dans un cortège derrière une camionnette, un groupe de manifestants scandaient en chœur avec un mégaphone "Sarkozy enculé !"

Et si l'on s'engageait dans une charte contre l'homophobie dans les manifestations ?

 

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 20:59

Lu dans Les Echos le 3 novembre 2010, "Il vaut mieux avoir la passion des belles femmes qu'être gay" Silvio Berlusconi aux prises avec un nouveau scandale impliquant une jeune fille.

 

Ce monsieur a au moins une qualité, en douze mots, il a réussi un véritable concentré d'abjections sexistes et homophobes.

Les femmes n'ont d'intérêt que belles, et au pluriel car interchangeables, elles ne sont que des objets de consommation, même si ce monsieur rejette comme des "attaques indignes", les révélations publiées par la presse sur ses frasques présumées avec des call-girls, dont une mineure. La marchandisation de la société est poussée à son extrême, l'autre n'est plus qu'un bien achetable.

Cette consommation serait supérieure à l'homosexualité. Est-ce donc là ce qui sert de morale et de jugements de valeurs à celui qui devrait être un homme d'état ? Ou pire encore est-ce uniquement une basse manœuvre électoraliste visant le  populisme de son électorat en offrant les homosexuels à leur vindicte ?

 

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article