Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 15:08

Pour tous ceux qui s'inquiétaient pour l'avenir de la Poste, Luc Chatel, ministre de l'Education Nationale et porte-parole du gouvernement, a apporté des précisions lors de l'émission les 4 Vérités du 29 juillet. Ces précisions sont de nature à rassurer sur l'avenir de ce futur ex-service public." C'est tout sauf une privatisation puisque il est très clairement écrit à l'article 1er du futur projet de loi que le capital de la Poste restera public."

Il n'y a donc aucune raison de s'inquiéter. Cet engagement comme tous les engagements pris par Nicolas Sarkozy sera tenu.

 

Par exemple, le 6 avril 2004 Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, déclarait en visite à Chinon "Il n'y aura pas de privatisations de EDF et Gaz de France, c'est clair, c'est simple, c'est net !". Il confirmait cela le 27 mai " Je vais donner la garantie que l'Etat ne descendra pas en dessous de 70% du capital"

L'engagement a été tenu, la loi n°2004-803 du 9 août 2004 relative au service public de l'électricité et du gaz et aux entreprises électriques et gazières prévoit dans son article 24 "Electricité de France et Gaz de France sont transformés en sociétés dont l'Etat détient plus de 70 % du capital."

Pouvait- on espérer garantie plus solide que la parole de Nicolas Sarkozy et le vote du parlement ?

 

Les esprits chagrins feront remarquer que l'article 24 a été modifié par la loi n°2006-1537 du 7 décembre 2006 "Electricité de France et Gaz de France sont des sociétés anonymes. L'Etat détient plus de 70 % du capital d'Electricité de France et plus du tiers du capital de Gaz de France."  Cette loi est votée par les parlementaires UMP dont le président est un certain Nicolas Sarkozy…

 

Combien de temps l'engagement de conserver public le capital de la Poste sera-t-il tenu ?

Repost 0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 20:49

Jeudi 2 avril, le trafic du  RER était très perturbé à la suite de problèmes techniques. Ces perturbations sont hélas fréquentes et ne sont pas autant médiatisées que les ruptures de caténaires sur les lignes TGV.  L'état des transports en communs est directement lié aux choix budgétaires et force est de constater que les budgets consacrés à la maintenance et à l'investissement ne sont pas à la hauteur des enjeux.

 

Les retards créés par ces dysfonctionnements répétés sont nombreux, fréquents et parfois dramatiques.

Jeudi ce sont des canditat-tes au concours de l'agrégation qui  sont arrivées de ce fait en retard au centre de concours d'Arcueil, Val de Marne.

La seule réponse de l'administration fut d'appliquer le règlement, et d'interdire l'accès. Cette position a été confirmée par le ministre de l'éducation nationale " "Je suis obligé de dire que nous ne pouvons pas trouver une solution qui soit favorable à ces quelques retardataires, quelque sympathie que j'aie pour eux".

 

Monsieur Darcos s'est encore une fois trompé de registre. Ce n'est pas sa sympathie que demandent les candidats mais à ne pas avoir à être les victimes des défaillances des transports publics dont le gouvernement auquel appartient monsieur Darcos est largement responsable.

A la dégradation des services publics, n'ajoutez pas monsieur le ministre une nouvelle fois une réponse administrativement juste mais totalement méprisante.

Est-ce là le l'exemple de la solidarité nationale que vous voulez donner aux étudiant et aux enseignants ?

Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 22:20

Un homme de 56 ans est décédé dimanche matin d'un malaise cardiaque. Ce décès est intervenu alors que ce patient avait été pris en charge par le SAMU et qu'il avait été impossible pendant plusieurs heures de trouver un lit de réanimation disponible.

 

Faux nous dit la ministre de la santé, "Nous avions onze lits disponibles en région parisienne à moins de vingt minutes". Mais l'Association des Médecins Urgentistes de France fournit un décompte différent, aucun lit disponible ! N'en déplaise à madame le ministre, le décompte de l'AMUF pourrait bien être le bon, il serait tout de même surprenant que personne n'ait "vu" ces onze lits disponibles pendant ces longues heures, à moins que l'on ait dépassé depuis longtemps le stade du dysfonctionnement !

 

Mais de toute façon il n'aurait servi à rien de l'hospitaliser, le parquet d'Evry a en effet déclaré "vraisemblablement si on avait trouvé une place, ça n'aurait pas changé les choses". Est-ce donc une volonté de courir au secours de la ministre ou  la marque d'un cynisme outrancier ?

 

Le message est très clair, non seulement il y avait des lits disponibles mais de plus ils n'auraient servis à rien, donc tout va bien aux urgences. Et cela irait encore mieux si avant d'appeler le SAMU chacun prenait soin de se demander si ça pourrait "changer les choses" !

Mais si cette analyse est budgétairement parfaite, et pour certains c'est bien là l'essentiel, elle n'en est pas moins sur le plan éthique totalement inacceptable. Un homme est mort sans avoir pu bénéficier des soins appropriés, même si, avant le résultat de l'enquête qu'elle a demandée auprès de l'Inspection générale des affaires sociales,  la ministre affirme déjà qu'il n'y a pas de dysfonctionnement structurel.

Il est plus que temps que la ministre entende enfin ce que disent les professionnels et les usagers. Faudra-t-il encore d'autres morts pour que, enfin, la ministre comprenne que le service public de santé ne peut se gérer uniquement en fonction d'une logique financière ?

 

 

Repost 0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 15:29

Le RER D fonctionne mal avec des retards incessants. Le tunnel qui relie Châtelet à Gare du Nord est selon la SNCF le plus fréquenté du monde et "le moindre dysfonctionnement peut  entraîner des conséquences dramatiques en termes de retard…"  En outre la fréquentation de la ligne D ne cesse d'augmenter.

La SNCF a trouvé une solution pour améliorer la qualité du service rendu, Guillaume Pepy, président de la SNCF, ayant déclaré "C’est le grand pari de mon mandat. Je voudrais que les Franciliens aient la même qualité de service que les voyageurs du TGV". 

Alors pour atteindre cet objectif ambitieux la SNCF n'a reculé devant aucun sacrifice, et a imaginé une solution audacieuse, un nouveau tunnel percé, un élargissement du tunnel existant ? Non, encore mieux, puisque le tunnel est saturé la SNCF va restreindre la cadence, de 12 à 8 trains de la ligne D par heure.

Moins de trains pour avoir des trains à l'heure !

Moins de service public pour améliorer le service public !

Repost 0