Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 14:04

"L’évangélisation de la culture est d’autant plus importante de nos jours qu’une “dictature du relativisme” menace d’obscurcir l’immuable vérité sur la nature humaine, sa destinée et son bien suprême. Certains cherchent aujourd’hui à exclure la croyance religieuse du discours public, à la limiter à la sphère privée ou même à la dépeindre comme une menace pour l’égalité et pour la liberté." a déclaré Benoit XVI dans son homélie à Glasgow le16 septembre. Et Jean-Marie Guénois dans le Figaro traduit bien l'esprit des interventions pontificales ; "l'impulsion est forte pour encourager les laïcs catholiques à se mouiller dans les eaux politiques."

L'Eglise catholique aurait-elle encore quelques difficultés à admettre la perte de son hégémonie ainsi que la laïcité depuis la loi de 1905 en France.

La croyance religieuse s'est longtemps imposée dans le discours public, n'hésitant pas à passer lorsque c'était nécessaire du discours aux actes, de croisades contre les Albigeois ou pour "délivrer" Jérusalem, en bûchers sur lesquels des dizaines de milliers de présumées sorcières ont péri, sans oublier les guerres de religion. Il serait temps que les religieux de toutes religions ouvrent les yeux et cessent d'invoquer chacun leur " immuable vérité" et chacun avec autant de force. Relativisme a dit Benoit XVI; nous en avons là un bel exemple, les seuls points communs qui rapprochent tant de religions sont la place, ou plutôt la non-place de la femme, le refus de la contraception, la négation de la sexualité…

Et les interventions sur ces sujets font frémir d'horreur par leur obscurantisme : le secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone n'a-t-il pas déclaré le 12 avril : "De nombreux psychologues et psychiatres ont démontré qu'il n'y avait aucun lien entre le célibat et la pédophilie et beaucoup d'autres, m'a-t-on dit récemment, qu'il y avait une relation entre l'homosexualité et la pédophilie…Cette pathologie touche toutes les catégories de gens, et les prêtres à un moindre degré si l'on regarde les pourcentages."

Alors, que diable, un peu de modestie, relativisez donc !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

olivier 21/09/2010 12:36


Monsieur le conseiller, la gauche devrait comprendre que la laïcité profite exclusivement au capitalisme qui n'a qu'un but détruire les valeurs traditionnelles pour faire encore plus de profit. Il
me semble qu'à l'époque "obscure" médiévale, l'Eglise Catholique interdisait le prêt à l'usure.
Et quoique dise la gauche, ce sont les catholiques sociaux qui ont construit la base de notre modèle social, très peu la gauche à l'origine.
Et quand le PCF a soutenu jusqu'au bout Staline, un des plus gros boucher de l'humanité, celui-ci devrait s'abstenir de parler des croisades (terres anciennement chrétiennes conquise par l'islam
mettant dans un statut inférieur les chrétiens, comme égalité on fait mieux), des chasses aux sorcières (surtout chez les protestants) et autres balivernes qu'on nous ressort sans cesse, et où il y
a beaucoup à dire. Un peu de modestie.
Pour les propos du cardinal, je vous rappelle que les cas victime de pédophile, sont surtout des jeunes adolescents et non adolescentes. Le facteur homosexuel est donc bien là, sans pour autant
dire que les tous les homosexuels sont pédophiles. Dans la majorité de viols sur mineurs par des hommes, les victimes sont des adolescentes.
Beaucoup de pères violent leur enfants, le célibat des prêtres n'est pas en cause. C'est un faux débat donc.

Cordialement, Olivier.