Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 08:16

Nous voila donc rassurés pour Jean-François Pécresse; éditorialiste au journal Les Echos. En effet son éditorial du 3 mai il indique qu'il craignait que le dernier conseil des ministres de mai ne marque "le retour prématuré d'un dirigisme socialiste." Certes le gouvernement de François Fillon comporte un ancien membre du parti socialiste, mais celui-ci a donné des gages de son encrage fort à droite et il y a fort à parier qu'au côté d'un ancien d'Occident il n'y ait aucun risque.

La raison de sa crainte était tout simplement la création d'une prime obligatoire pour les entreprises qui distribuent des dividendes. Prime dont Xavier Bertrand a annoncé qu'elle concernait huit millions de personnes employées dans les entreprises de plus de 50 salariés, oubliant au passage que le versement est soumis à condition. Selon Les Echos journal pourtant proche du gouvernement et du Medef, seules 25 des entreprises du CAC 40 devront verser cette prime cette année. Mais ce qui effraye tant Jean-François Pécresse ce n'est ni le nombre, ni le montant, c'est l'outrecuidance  des salariés qui pourraient oser "vouloir les avantages de la condition d'actionnaires sans les inconvénients, qui sont d'être soumis aux aléas des résultats." Les millions de chômeurs, de précaires, d'intérimaires, de titulaires de contrat de travail à temps partiel subi apprécieront.

Et pour ceux qui n'auraient pas compris il qualifie cette prime de "partage obligatoire de la valeur entre actionnaires et salariés." Le message est clair, la bourgeoisie ne lâchera rien dans la lutte des classes !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Gauche-Droite
commenter cet article

commentaires