Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 17:25

Dans un journal le 10 novembre, un article consacré à une action militante indique "La question des 25 millions d’euros supplémentaires engendrés par les protestations reste ouverte"

Il est classique lors de mouvements sociaux ou de contestations de voir apparaître des chiffrages sur les coûts de ces mouvements,  le journal Les Échos le 27 octobre indiquait que "Bercy évalue le coût des grèves entre 200 et 400 millions d'euros par jour." Aucune indication n'était donnée ni sur le champ ni sur le mode de calcul. L'article du 10 novembre est tout aussi discret, et en omet même de citer la provenance de ce chiffre.

Au fond, l'argument du coût des grèves, manifestations, mouvements divers n'est pas nouveau et cet article du 10 novembre n'aurait pas du retenir l'attention. Cet article dont le titre est "Quelle réponse au barnum antinucléaire?" traite du train de déchets nucléaires et des nombreux mouvements de protestation qu'il a suscités. Le seul point surprenant est que cette question du coût est posée dans le journal L'Humanité.

L'on peut entendre que le choix soit de critiquer le mouvement antinucléaire, l'on peut estimer que ceux qui ne croient pas au nucléaire en 2010 sont les mêmes que ceux qui ne croyaient pas à la ligne Maginot en 1939, tous les arguments sont en principe audibles. Mais l'argument du coût est pour le moins surprenant, pouvant légitimer les discours réactionnaires des descendants des maîtres des forges sur le coût exorbitant de la grève.

Quelles que soient nos positions politiques à gauche, certains arguments sont irrecevables.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Gauche-Droite
commenter cet article

commentaires