Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 23:33

Louis Nicollin, président du Montpellier Hérault Sport Club a commenté samedi soir le match qui avait opposé l'équipe d'Auxerre à Montpellier, traitant Benoît Pedretti, capitaine d'Auxerre de "petite tarlouze" et lui promettant un match retour musclé "Pedretti a tout commandé sur le terrain, mais celui-là quand il viendra à la Mosson, on va s’en occuper".

Quelques associations avaient immédiatement réagi à ses propos. Mais Benoît Pedretti a déjà annoncé ne pas vouloir porter plainte, " On sait que c’est quelqu’un d’entier. Il a dit ça sous le coup de l’énervement.".

Louis Nicollin dans l'Equipe de lundi a précisé sa pensée " On a le droit de s’exprimer à la fin du match quand même. Ce que j’ai dit ne regarde que moi, Benoît Pedrretti et Jean Fernandez On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses.»

 

A ce niveau là ce n'est plus un dérapage.

Il y a une semaine des incidents ont accompagné l'annulation pour le moins tardive du match PSG OM. Ces incidents ont entrainé les habituelles déclarations indignées des politiques et des dirigeants sportifs, et les condamnations à de la prison ferme en comparution immédiate de trois  jeunes dont deux contestent les faits et dont encore une fois l'on ne sait pas très bien s'ils sont auteurs des actes incriminés ou s'ils ont couru moins vite que les autres…

 

Les mêmes politiques et dirigeants sportifs semblent moins indignés et plus discrets après les propos de Louis Nicollin qui réussit pourtant la performance d'enchainer homophobie, incitation à la violence et sexisme même si le dérapage verbal à répétition semble devenir une tradition montpelliéraine dont Monsieur Frêche serait le leader.

 

Quelle que soit la position de Benoît Pedretti, ce pseudo dérapage fort bien contrôlé de Louis Nicollin doit être sanctionné, la lutte contre le racisme, le sexisme, l'homophobie et toutes les formes de violence doit être poursuivie sans cesse. Si les dirigeants du foot français laissent passer de tels faits sans une sanction exemplaire quelle crédibilité pourra avoir l'action quotidienne des éducateurs auprès des jeunes….

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article

commentaires