Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 20:23

Superbe tribune de Jacques Marseille dans le Point faisant l'éloge de la rigueur et fustigeant le projet d'emprunt comme l'alternative à une politique de rigueur. Il n'y a là rien que de très classique et conforme aux analyses de Jacques Marseille.

 

Ce qui est plus surprenant ce sont les exemples mis en avant pour condamner la "culture dépensière" et le choix de prendre des exemples dans le conseil régional d'Ile de France. Certes il est plus facile de trouver un conseil régional à présidence socialiste mais pour critiquer les choix politiques de Nicolas Sarkozy il aurait été préférable de choisir un autre exemple. Mais là aussi, rien que de très classique, il est toujours rentable d'égratigner la gestion des socialistes.

 

Le choix des exemples n'est par contre pas anecdotique. Même si l'on peut regretter que l'auteur ne prenne pas la peine de préciser que le montant du budget régional en 2009 est de 4,539 milliards d'euros, ce qui relativise quelque peu les sommes indiquées, en effet le total de ces dépenses 743.900 euros représente 0,016% du budget. Est-ce là le montant des "dérives qui ont transformé peu ou prou notre pays en république bananière" ?

Neuf exemples sont cités, trois portent sur des programmes d'études concernant une espèce animale, un vise à développer une communication à taille humaine valorisant la solidarité dans l'économie et  cinq concernent la coopération décentralisée.

L'on pourrait se demander si ce sont les montants qui sont mis en cause où le champ d'intervention du conseil régional qui est contesté par Jacques Marseille. 48.000 euros pour former les élus analphabètes issus du scrutin municipal dans le cercle de Nioro du Sahel au Mali et 42 000 euros pour former les élus analphabètes de la région de Kayes au Mali constituent certes un objet de scandale.

Mais pas dans le sens où Jacques Marseille le prétend. Le scandale est qu'au 21ème  siècle une partie de la population mondiale soit encore analphabète, que un milliard de femmes et d'hommes souffrent de la faim. Alors, s'il vous plait, pour les besoins de vos démonstrations qui ne convaincront personne, allez cherchez vos exemples ailleurs et ne raillez pas ceux qui essayent de réparer les dégâts causés par l'exploitation outrancière de l'Afrique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires