Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 23:07

Le Figaro titre un article aujourd'hui 3 juillet "Un nouveau «trader fou» sur le marché du pétrole".

Un trader, Steve Perkins est soupçonné d'avoir fait perdre 7 millions d'euros à la société de courtage basée à Londres PVM Oil Associates, en ayant spéculé sur les cours du pétrole, il serait même responsable de la récente flambée des prix du pétrole.

Ce n'est hélas pas le premier "trader fou" épinglé par la presse et le montant ne le fera pas figurer dans le TOP 10 des "traders fous". Les montants en jeu sont loin des 4,82 milliards d'euros que Jérôme Kerviel aurait fait perdre à la société générale.

 

Mais n'est il pas un peu trop simple de classer "trader fou" Steve Perkins et d'exonérer au passage la société de courtage et le marché de toute responsabilité, de toute folie.

Ne faudrait-il pas s'interroger sur le sens et l'utilité sociale de ces marchés ? Et dans le cas présent la spéculation ne s'exerce pas sur des produits financiers mais sur du pétrole. Alors que nous sommes certains que les réserves de pétrole loin d'être inépuisables vont se tarir, non seulement aucune mesure n'est prise pour en réguler le marché mais bien au contraire c'est la pure spéculation qui en fixe les prix selon des critères ne connaissant comme développement durable que celui des profits.

Faudra-t-il attendre de découvrir un "trader fou" sur le marché des déchets radioactifs pour que l'on commence à s'interroger sur le rôle du marché ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires