Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 21:02

Le lundi 17 novembre à 16 heures, Danièle Hoffman-Rispal, vice-présidente ouvre à 16 heures la séance de l'assemblée nationale par ces mots "J’ai la tristesse de faire part du décès de notre collègue Jean-Marie Demange, député de la neuvième circonscription de Moselle. J’invite l’Assemblée à observer une minute de silence"

 

Mme et M. les membres du gouvernement et Mmes et MM. les députés se lèvent et observent une minute de silence).(1)

 

L'observation d'une minute de silence au décès d'un député est habituelle à l'assemblée nationale. Avant de se suicider, Jean-Marie Demange a assassiné sa compagne qui "a été battue pendant près de dix minutes par Jean- Marie Demange, puis elle est morte "instantanément" de blessures à la tête causées par un ou plusieurs tirs de revolver de calibre" (2)

 

Cette minute de silence est-elle donc une provocation à l'égard de toutes celles et tous ceux qui se battent contre les violences faites aux femmes, la marque d'une infifférence ou la triste conséquence de la manière dont les membres de la représentation nationale sonjt informés?

 

(1) http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2008-2009/20090062.asp#P63_1837

(2) http://www.lepoint.fr/actualites-societe/un-depute-ump-jean-marie-demange-se-donne-la-mort-apres-avoir-tue/920/0/292036

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article

commentaires

JP 25/04/2009 22:19

Allez , Jean-Michel , un effort de documentation comme le demande le 1er commentaire !
C'est juste , ce que tu dis , et révoltant ce silence assourdissant sur un acte criminel de la part de leur collègue mais en même temps , cette représentation à la chambre des députés reflète ou révèle les constructions mentales niant à la femme un rôle politique citoyen . je pense que pour nos braves élus , dans leur âme et conscience , se sentent tellement au dessus du commun de leurs concitoyens qu'ils ne réalisent même pas ce qu'ils excusent .

bernadette 22/11/2008 08:36

Pourquoi ne pas rappeler la journée de mobilisation du mardi 25 novembre dans toute la France contre la violence conjugale.
J'ai recherché sur le net le rassemblement de mon département 64. En vain, mais je ne désespère pas. Une ancienne frappée qui l'est toujours mais d'une tout autre manière.