Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 22:32

Le parlement examine un  projet de loi relative à l'adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations. L'alinéa 4 de l'article 2 précise, d'une manière surprenante, " Le présent article n’interdit pas d’organiser des enseignements en regroupant des élèves en fonction de leur sexe."

 

Il n'est pas inutile de rappeler que, actuellement, l'article L.121-1 du code de l'éducation prévoit que " Les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur sont chargés de transmettre et de faire acquérir connaissances et méthodes de travail. Ils contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'orientation".

 

Quel serait donc l'objectif de cette nouvelle mesure ?

Les contenus des enseignements pour les filles et pour les garçons seraient-ils différents ou bien est-ce un gage donné aux fondementalistes et intégristes de toutes religions ?

 

La lecture de l'allocution prononcée par Nicolas Sarkozy le 20 décembre 2007 à Rome est en ce sens instructive. "je veux dire également que, s‘il existe incontestablement une morale humaine indépendante de la morale religieuse, la République a intérêt à ce qu‘il existe aussi une réflexion morale inspirée de convictions  religieuses. D‘abord parce que la morale  laïque risque toujours de s‘épuiser quand elle n‘est pas adossée à une espérance qui comble l‘aspiration à l‘infini"  Je crains que ce qui s'épuise dans ces positions c'est la volonté forte de conserver un sens à la laïcité.
 

Les filles et les garçons ont les mêmes droits et notamment les mêmes droits à une éducation libre, laïque et gratuite.

Nous venons de commémorer le 20ème anniversaire de l'assassinat en France de Dulcie September, représentante de l'African National Congress. Dulcie September se battait comme tous ses camarades pour une Afrique du Sud non raciste et non sexiste.

Le plus bel hommage que nous puissions aujourd'hui lui rendre est de poursuivre son combat, partout dans le monde, et y compris chez nous.

 

 


 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Contre toutes les discriminations
commenter cet article

commentaires