Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

-----------------

Le blog de Jean Michel Arberet a déménagé

Vous allez etre redirigé automatiquement

Pensez à mettre à jour vos liens et vos favoris

Si la redirection ne fonctionne pas, cliquez ici

Rechercher

Archives

21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 18:22

Depuis l'annonce de la mort d'Aimé Césaire, les hommages se succèdent, que pourrais je ajouter à tout ce qui a été dit et écrit ?

Tous louent dans un bel unanimisme son engagement, son courage, son talent, son génie… Et pourtant, combien sont-ils à l'avoir lu, entendu, écouté ? et combien sont-ils à l'avoir lu, entendu, écouté dans les années 40 et 50 ?

Et parmi ceux qui applaudissent ses combats contre le colonialisme, affirmant sa négritude, combien pensent que ces questions appartiennent au passé ?

Le 24 octobre 1956 Aimé Césaire écrivait une longue lettre de démission du Parti Communiste Français. Cette lettre est disponible sur de nombreux sites internet dont celui de l'Humanité (1).

Il est dommage qu'en octobre 1956 elle n'ait pas fait l'objet d'une telle publication. Mais les questions que soulèvent Aimé Césaire sont toujours largement d'actualité, des pratiques démocratiques au sein des partis au "fraternalisme" envers les peuples "attardés". Ces questions posées avec une telle lucidité interpellent aujourd'hui les communistes mais aussi toute la gauche.

Le plus bel hommage que l'on puisse rendre à Aimé Césaire aujourd'hui ne serait-il pas de répondre, enfin, à sa lettre ?



 

 (1) http://www.humanite.fr/La-lettre-de-Aime-Cesaire-a-Maurice-Thorez


Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean-Michel Arberet - dans Inclassables et-ou inclassés
commenter cet article

commentaires